top of page

Muziris blog : CLAP première !

Dernière mise à jour : 19 mars 2022


“Saler et poivrer à votre convenance avant de déguster”

Voici la fameuse rengaine qui finit la quasi-totalité de nos recettes, de la plus technique à la plus simple!! Et bien nous on dit : “Y en a marre”!!!


Nous : c'est Mathilde et Thomas.

Sur la photo, en train de checker des poivres en plein milieu de la brousse Malgache : Mathilde.

En charge de ce néo Blog : Thomas… Novice en la matière, et pas tout à fait à jour niveau tech et réseaux sociaux!


Premier point important : ici, on va être un peu plus décontracté que sur la partie site web/e-shop.


Alors, déjà : si vous êtes sur cette page, c’est que :

1) soit vous nous connaissez, donc bon… rien de nouveau pour vous! On aime manger et cuisiner, et après nos 14 ans en Chine, on est plutôt calé sur la cuisine asiatique !

2) soit vous êtes tombés sur notre site suite à une recommendation, par curiosité ou à la recherche d’épices et de saveurs nouvelles! Et bien, bienvenue!


Vous êtes donc de ceux qui voyagent à travers les recettes, de ceux qui échangent leurs plats au resto pour tout goûter. Vous aimez retrouver dans certaines préparations des souvenirs vivides de voyage ou de votre d’enfance...

Et du coup, vous devriez être d’accord avec nous : c’est un peu triste et insipide comme fin de recette, ce fameux “saler, poivrer [point final] ”!!!


Surtout quand il s’agit, parfois, du dénouement d’une histoire à la limite du passionnel! Avec une côte de boeuf, par exemple, achetée maturée chez votre boucher préféré, cuite en basse température et à laquelle vous révez depuis 2 jours… finir par un “saler, poivrer”???? Vraiment????


Un autre exemple? La préparation d'un dalh indien, aux 3 lentilles, achetées bio et colorées, pour laquelle vous avez torréfié vos épices (si, si, c est bien meilleur comme ça, on en reparlera...) et qui embaume votre appartement depuis maintenant 4 heures!! La encore : “sel et poivre” comme conclusion?


Non, non, et non : ces plaisirs épicuriens doivent s’achever en apothéose, comme pour la dernière touche d’une oeuvre d'art, la fin d’un bon thriller…! Et non pas avec une pincée de poivre et de sel d'une pauvre banalité !! Tenter un jour des flocons de sel rose et 4 tours de moulin de poivre sauvage Voatsiperifery sur votre côte de boeuf chérie... et je vous attendrai ici!!


Sur votre Dahl adoré? une pincée de sel Indien Noir (dit de Sanchal ou Kala Namak) à l'odeur de jaune d'oeuf cuit caractéristique avec du poivre vert de Cochin!

Et là, franchement ça fait la Dif'!


Et puis, pour de vrai, ça veut rien dire : Saler et poivrer!!!!…

Ils en existent des dizaines de sels, et des centaines de poivres, aux saveurs très distinctes!!


Et ce qu’il y a de sûr : il serait préférable d’arrêter d’utiliser ce poivre moulu, ultra-fin, que l'on trouve dans quasi tous les cafés et cafet's, issu de résidus de l'agroalimentaire et bourré de produits chimiques!!!


Donc voilà : via ce blog, on va essayer de vous partager notre passion pour ces poudres de perlimpinpin, qu'on utilise désormais au quotidien dans notre cuisine, dont on redécouvre les vertus médicinales, et qui nous font voyager à travers le monde et nos souvenirs! Et ça, on aimerait le partager avec vous!


Alors bonne lecture!!!


Thomas

83 vues0 commentaire

Comments


bottom of page